Choisir un hébergeur gratuit

Quelles sont les choses à savoir lors du choix d'un hébergeur pour votre site web ? Les critères pour choisir entre un hébergeur gratuit et une solution d'hébergement payante sont légèrement différents bien qu'ils se recoupent sous certains aspects.

Nous détaillerons dans cet article les avantages et inconvénients d’un hébergement gratuit.

La solution d'hébergement payante, quant à elle, sera traitée dans un autre article. 

 Choisir une solution d'hébergement payante

 

1. La publicité

La plupart des hébergeurs gratuits imposent de la publicité sur votre site Web. Ceci est fait pour couvrir les coûts de fonctionnement liés à l'espace web gratuit et les services associés.

Certains hébergeurs vous demandent de placer une bannière sur vos pages, d'autres affichent une fenêtre qui apparaît chaque fois qu'une page de votre site est chargée, alors que d'autres encore imposent un cadre publicitaire sur votre site.

Il n'y a pas vraiment de règle absolue : certains webmasters détestent les fenêtres « pop-up », d'autres n'aiment pas avoir à insérer du codes de bannière dans leurs pages, mais beaucoup ne supportent pas les cadres publicitaires (ce qui peut en plus poser des problèmes techniques).

Notez que les hébergeurs gratuits, sans publicités forcées, ne sont pas nécessairement une bonne chose. Sans moyens viables pour récupérer amortir leurs coûts d'exploitation de leurs serveurs, ils finissent très souvent par fermer boutique.

 

2. Quantité d'espace web

L’hébergement propose-t-il suffisamment d'espace pour vos besoins? Si vous envisagez, à terme, d'étendre votre site, vous devez envisager une expansion future. Notez cependant que la plupart des sites web utilisent moins de 5 Mo d'espace Web. Masi selon vos besoins ce chiffre peu vite grimper en fonction du nombre d'images utilisées par vos pages, que vous ayez besoin de fichiers audio, de clips vidéo, etc.

 

3. Accès FTP

L’accès FTP est la méthode la plus couramment utilisée pour transférer des pages Web et d'autres fichiers d’un ordinateur vers le serveur de l’hébergeur.

Certains fournisseurs d'hébergement gratuit permettent uniquement de concevoir un site web via leur constructeur de site en ligne. Bien que ce service soit utile pour les débutants, qu’arrivera-t-il, si plus tard, vous voulez développer lorsque vous aurez de l'expérience et que leur constructeur de site en ligne n'aura pas les installations dont vous avez besoin ?

L’accès FTP, ou au minimum, la possibilité de télécharger vos pages par e-mail ou par navigateur, est nécessaire.  L'accès FTP restant le summum et devrait être obligatoire, sauf pour les sites les plus triviaux.

 

4. Limites de type et de taille de fichier

Faites attention à cela. Certains hébergeurs gratuits imposent une taille maximale sur les fichiers que vous pouvez télécharger sur le serveur. D'autres, restreignent les types de fichiers. Si vos besoins sont différents, par exemple, si vous voulez distribuer vos propres programmes sur votre site, vous devrez chercher ailleurs.

 

5. Fiabilité et rapidité d'accès

Ceci est extrêmement important. Un site qui est souvent en panne va perdre beaucoup de visiteurs. Si quelqu'un trouve votre site via un moteur de recherche, et qu'il essaie d'y accéder mais constate qu'il est en panne, il ira simplement voir un autre site. L'accès lent est également très frustrant pour les visiteurs.

Comment savoir alors si un hôte est fiable et/ou rapide? Si vous n’arrivez pas a trouver d’avis ou de commentaire sur internet ou ailleurs, l'un des moyens consiste alors à essayer vous-même sur une période de temps, aussi bien pendant les heures de pointe que pendant les heures creuses. Après tout c'est gratuit, vous pouvez donc expérimenter.

 

6. Attribution de bande passante

De nos jours, de nombreux hébergeurs gratuits imposent une limite sur la quantité de trafic que votre site Web peut utiliser par jour et par mois. Cela signifie que si les pages (y compris les images) de votre site sont chargées par les visiteurs au-delà d'un certain nombre de fois par jour (ou par mois), l'hébergeur désactivera votre site Web (ou vous enverra peut-être une facture).

Il est difficile de recommander une quantité minimale spécifique de bande passante, car cela dépend de la manière dont vous concevez votre site, de votre audience cible et du nombre de visiteurs que vous êtes en mesure d'attirer sur votre site. En général, 100 Mo de trafic par mois sont trop peu pour autre chose qu’une page d'accueil personnelle. Un trafic de 1 à 3 Go par mois est généralement suffisant pour un site simple, qui commence.